Non classé

Les hydrolats dans l’histoire

Les hydrolats et eaux florales dans l’histoire

les eaux florales existent depuis des millénaires, dès l’apparition des premières distillations dans l’Egypte antique ou elles étaient très appréciées, notamment l’eau florale de rose.
Cependant, la véritable époque des hydrolats commenca au XI siècle gràce à de meilleure technique de distillation mais aussi au philosophe et médecin perse Avicenne.
Dès lors, les eaux florales furent très utilisées par nos ancètres, jusqu’à connaitre leur apogée au XIII siècles ou l’on dénombrait pas moins de 200 hydrolats différents. En effet durant cette longue période de l’histoire, le but même d’une distillation était de produire une précieuse eau florale, les huiles essentielles étant alors reléguées au rang de sous produits.
Cette période prit fin par la suite, avec de nouvelles techniques de distillation et de culture visant à augmenter la production des plantes en huiles essentielles. Tout cela soutenu par l’essor de la parfumerie à cette époque, fit que les huiles essentielles surpassèrent les hydrolats.
A tel point que ces derniers tombèrent dans l’oubli et que la plupart d’entre eux était rejetés dès la fin de la distillation. Les eaux florales de rose, bleuet, lavande, fleur d’oranger et camomille étaient les seules à être conservées.

Les hydrolats de nos jours

Un bel avenir se dessine pour les hydrolats. Suite à l’essor des huiles essentielles et de l’aromathérapie depuis plus de 30 ans, les hydrolats refont surface.
De plus en plus d’hydrolats sont mis sur le marché par des producteurs, et la demande est croissante.
Leur facilité d’utilisation et leur efficacité d’action en font d’exellents produits d’accompagnement en médecine douce. Bon nombre de thérapeutes en utilisent. Des études de plus en plus poussées sont effectuées et redonnent des lettres de noblesse à ces fabuleux trésors de la nature qui s’étaient perdu dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *