Le blog de la nature

Les Eaux florales & hydrolats, c’est quoi ?

Hydrolats Boemia Aroma

L’eau florale qu’est ce que c’est ?

 

Les eaux florales sont des lotions concentrées en principes actifs naturels recommandées pour les soins de la peau.
Elles sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau : les plantes aromatiques sont introduites dans un récipient d’eau distillée ; le tout est chauffé. Sous l’effet de la chaleur, les composés aromatiques des plantes ou principes actifs sont entraînés avec la vapeur d’eau, condensés et récupérés dans un décanteur. Le distillat obtenu est composé d’huile essentielle et d’eau de distillation où s’est solubilisée une partie de l’huile essentielle : l’eau florale.
Une eau aromatisée, est un mélange d’huile essentielle de plante obtenue par distillation à la vapeur d’eau et d’eau distillée.
Au-delà de leurs propriétés nettoyantes naturelles, les eaux florales et eaux aromatisées apportent les bienfaits spécifiques de chaque plante.

Comment le producteur obtient-il les eaux florales ?

 

Les eaux florales sont le fruit d’une distillation à la vapeur d’eau.
Les eaux florales sont obtenues en même temps que les huiles essentielles, pendant la distillation à la vapeur d’eau de la plante.

Qu’elles techniques pour avoir une eau florale de qualité ?

 

Pour ma part, que cela soit pour les eaux florales que je produits ou celles que je sélectionne, la concentration de l’eau florale est primordiale, on parle d’un ratio minimum de 1 kg de plantes / 1 litres d’eau florale.
En général lors de mes distillations je dépasse se rendement allant jusqu’à 2 ou 3 kg de plantes / 1 litre d’eau florale.
Cette facon de travailler donne à mes eaux florales un parfum et une capacité d’action exeptionnelle, cela permet également de mieux conserver les hydrolats dans le temps.
Quand on parle de qualité, il est évident que la plante distillé doit être saine, de culture biologique ou issue de cueillette sauvage.
Quand je parle de plantes issues de cueillette sauvage, je ne parle pas de cueillir au bord des routes ou des champs traités aux pesticides. Non la cueillette sauvage c’est une vrai cueillette dans les montagnes, les garrigues le plus loin possible de toutes sortes de pollution.
Evidement dans les eaux florales, la qualité de l’eau qui va être distillée est primordiale, une eau potable cela va de soit, l’ideal étant de distiller à l’eau de source, ce qu’il m’arrive de faire sur certaines distillations.
Après la distillation, les eaux florales sont filtrées à l’aide d’un filtre papier adapté puis, avant la mise en flacon, les hydrolats sont laissé au repos à l’abri de l’air et de la lumière pendant quelques semaines.
Lors de la mise en flacon, le milieu doit être propre et sain, les hydrolats sont une fois de plus filtrés avec un filtre papier puis mis en flacon.
Mes eaux florales sont sans colorants, sans alcool et sans conservateurs.
Ce sont des produits 100 % & naturels.

Un dépôt se forme à l’intérieur de mon flacon que dois-je faire ?

Il peut arriver malgré les filtrations précédentes qu’au fil du temps des dépôts se forment.
Comme je vous dit plus haut, mes eaux florales sont sans conservateurs, ce sont des produits vivants et en perpétuel changement. Il est donc plutôt normal de voir des dépôts apparaitre, c’est le contraire qui serait inquiétant.
Bon nombres de laboratoires ajoutent un conservateur EPP (extrait de pépins de pamplemousse) bien que naturel, il dénature l’eau florale et le message de la plante distillée.
D’autres, surfiltre les eaux florales à l’aide de machine sofistiquées. Certes ils éliminent la moindre particule en suspension dans l’eau florale mais également les molécules hydrosolubles d’huiles essentielles contenues dans l’hydrolat. Ceci altérant l’efficacité du produit au profit de l’aspect.
Mon conseil:
Un hydrolat cela se sent, tant qu’un hydrolat sent le bon parfum de la plante distillée, c’est qu’il est consommable. Un hydrolat impropre à la consommation à une odeur qui a tourné et est rempli non pas d’un dépôt mais d’un millier de filaments en suspension.
Si votre hydrolat sent bon mais qu’il a quelques dépôts en suspension il vous suffit de filtrer l’intégralité du flacon à l’aide d’un simple filtre à café.

Comment bien conserver un hydrolat ?

Le producteur conserve ses hydrolats dans des bidons fermés à l’abri de l’air et de la lumière, qui sont les deux principaux ennemies des eaux florales.
La température ne doit pas dépasser les 30 degrés sur de longues périodes.
L’idéal étant d’avoir une température allant de 5°c à 18°c en majorité.
Les hydrolats ne sont pas tous égaux en matière de conservation, certains sont plus résistant que d’autres.
L’eau florale de rose, de bleuet, ou l’eau florale de fleur d’oranger sont à l’image de leur fleur, fragile. Après la distillation et la 1ère filtration on ne dépassera pas 1 ans de conservation.
D’autres hydrolats comme le thym, la sarriette, qui contiennent des molécules plus lourdes seront plus resistant et se conseveront plus longtemps, 1 ans 1/2 voir 2 ans après la distillation.
Comme je vous disais plus haut, mes hydrolats sont très concentrés, j’ai remarqué que des lots de 3 ans d’âges était toujours remarquablement bien conservés et avaient largement dépassés la DLUO que je leur avaient donnés.
En général mes eaux florales se conserve 1 an 1/2.
Quand vous achetez un flacon d’eau florale, la première chose est que le flacon soit teinté pour protéger l’hydrolat de la lumière.
Pour être sur de bien le conserver, placez le dans votre réfrigérateur après ouverture.
Une fois ouvert, vous pourrez le conserver 6 mois environ selon l’hydrolat.
En général, les flacons faisant 200 ml, ils sont adaptés pour une consommation mensuelle (voir dans un autre article l’utilisation des eaux florales).

Comment choisir un flacon d’eau florale ?

Vous avez le choix entre un flacon verre ou un flacon en PET recyclable.
Pour ma part j’ai choisi de travailler avec des flacons PET. Solides, legers il sont beaucoup plus simple à transporter.
Ce qui est important c’est que le flacon soit teinté pour protéger le produit des rayons du soleil, en général les eaux florales se trouvent dans des flacons bleu.
Il vous faut également regarder attentivement les indications sur l’étiquette qui doivent toujours comporter le nom de la plante distillée en francais et en latin. L’organe de la plante distillée (feuilles, fleurs ect…). Le mode de culture, préféré les eaux florales issues de cueillette sauvage ou de culture biologique avec ou sans label….
Je n’ai pas de label certificateur sur mes produits car la labellisation à un coût, même sans logo mes produits n’en sont pas moins biologiques.
Vérifier qu’il n’yai pas de conservateurs ou autres arômes et que l’eau florale ne contienne exclusivement que de l’eau distillée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *